Repeindre son vélo comme un pro en 5 étapes S-works

Tutoriel : Comment repeindre son vélo comme un pro en 5 étapes ?

Remettre son vélo au goût du jour n’est désormais plus réservé aux professionnels. Il est possible de redonner une seconde jeunesse en repeignant son vélo à un moindre coût. Avec l’arrivée de produits comme Spray.Bike sur le marché, tu vas pouvoir te créer un vélo unique facilement.

Les pré-requis pour repeindre son vélo

Ça y est, il est temps. Tu as enfin décidé de repeindre ton vieux cadre écaillé ? Tu souhaites redonner du style à ta monture parce-que tu t’es lassé ? On a la solution pour toi. Néanmoins il va te falloir t’armer de patience, de temps, d’un peu de technique et surtout de l’inspiration ! Voici une liste d’outils et d’accessoires que tu devras te procurer pour repeindre ton beau vélo :

    • 1 dérive-chaîne
    • Du papier abrasif (60, 180 et 400) pour les cadres carbones privilégier un gain plus fin
    • 1 paire de gants
    • 1 sèche cheveux
    • Des clés Allen (BTR) de 3, 4, 5, 6 et 8mm selon les vélos
    • Éventuellement des clés Torx (T25)
    • 1 tournevis plat
    • 1 tournevis cruciforme
    • Des pinces (long bec, multiprise)
    • 1 extracteur de manivelle
    • 1 démonte boîtier de pédalier
    • Du ruban de masquage
    • Des bombes de peintures
    • Du vernis
    • 1 chiffon

Si tu fais partie des plus méticuleux qui veulent un résultat proche du professionnalisme, tu peux rajouter dans ta boîte à outils les choses suivantes :

    • 1 décapeur thermique
    • 1 décapeur chimique (solvant pour métaux)
    • De la peinture époxy + diluant
    • 1 pistolet de sablage avec 1 compresseur
    • 1 pistolet de sablage avec 1 compresseur

Dans les différentes étapes, tu vas pouvoir suivre la technique “expert”, si tu souhaites avoir une peinture de vélo avec une finition parfaite.

Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes-Spray Bike
Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes – Spray.Bike

Étape 1 : Le démontage du vélo

C’est parti, il va falloir mettre les mains dans le cambouis. On va chercher à mettre à nu le cadre et la fourche du vélo car ce sont les parties qui nous intéressent.

    • Les roues

Dans un premier temps, il faut démonter la roue avant puis la roue arrière. Ici, normalement pas besoins d’outils, le force de bras suffit. En revanche, si tu n’as pas de système à serrage rapide, il est fort probable que tu aies besoin de la clé Torx T25 pour desserrer tes axes de roues.

    • La chaîne

Afin de ne pas être embêté pour la suite du démontage, il va falloir retirer la chaîne. Ici, tu as deux options. Si tu disposes d’une chaîne avec attache rapide, il va simplement suffire de rapprocher les 2 extrémités avec une pince long-bec afin de libérer la chaîne. Si tu ne disposes pas d’attache rapide, munis-toi du dérive chaîne pour extraire un des axes d’un maillon.

    • Les périphériques

On passe ensuite au démontage de tous les périphériques vélo à savoir les freins, les dérailleurs et éventuellement les porte-bidons. Pour cette partie, les différentes tailles de clés Allen doivent convenir.

    • La potence et la fourche

Courage, on touche presque à la fin de cette tâche fastidieuse qu’est le démontage du vélo. On s’attaque désormais à la potence. Il faut commencer par enlever le bouchon du jeu de direction à l’aide d’une clé Allen. On dévisse ensuite les axes latéraux de la potence qui sont fixés sur le pivot de la fourche. Tu peux maintenant retirer les entretoises, le roulement à billes puis le jeu de direction. La fourche est désormais désolidarisée du cadre.

    • Le pédalier

Le démontage du pédalier et du boîtier de pédalier est sans doute la partie la plus technique. L’extracteur de manivelle et le démonte boîtier de pédalier sont absolument nécessaire pour cette étape.

    • La selle

Enfin, à l’aide d’une clé Allen, on vient retirer le tube de selle. Si tu as l’envie de repeindre ta tige selle, démonte également ta selle et met de côté la tige pour la peindre dans les étapes suivantes.

 

Étape 2 : Le décapage du cadre de vélo

    • Les autocollants

Avant de s’attaquer au décapage, il faut retirer tous les autocollants et stickers du vélo. Pour cela, munies-toi d’un sèche cheveux puissant ou d’un décapeur thermique. En chauffant les autocollants à une poignée de centimètres, ils vont se décoller beaucoup plus facilement. S’il reste quelques résidus de colle, il faut les retirer à l’aide de WD40 ou de white spirit. Le cadre doit être un minimum propre avant le décapage.

    • Le décapage au papier abrasif

Le décapage est l’étape la plus importante. Elle va déterminer la qualité finale de la peinture du vélo. Nous te conseillons donc de ne pas négliger cette étape et de mettre toutes les chances de ton côté afin de décaper proprement ton vélo.

Le cadre étant maintenant mis à nu, il va falloir retirer la peinture déjà existante. Pour un ponçage efficace, le vélo devra être parfaitement maintenu soit à l’aide d’une main soit à l’aide d’un pied d’atelier parfaitement stable.

Le ponçage abrasif se fait toujours en partant du grain le plus grossier vers le grain le plus fin pour un rendu parfaitement lisse. On commence donc par poncer entièrement le cadre avec le papier de plus abrasif (grain 60 environ) dans le sens de la longueur. Une fois le ponçage plus ou moins uniforme, on peut passer à un papier dit de finition (grain 180 environ) qui va harmoniser le tout. Si tu as encore de la force dans les bras, tu peux passer une dernière fois au ponçage avec un papier très fin qui va enlever les dernières aspérités du cadre.

    • Technique expert : le décapage chimique

Le décapage chimique se fait à l’aide d’un produit à base de solvant. Il est donc obligatoire de se protéger avec des gants, une paire de lunette de protection et un masque. En appliquant le produit sur l’ensemble du cadre, la peinture va se ramollir et former des cloques. Au bout de quelques heures, la peinture va se désintégrer et il ne te restera plus qu’à passer un coup de brosse métallique ou de karcher afin d’enlever les derniers morceaux de peintures.

    • Technique expert : le décapage par sablage

Le sablage est la technique imparable pour venir à bout de la peinture de ton vélo. Elle nécessite l’utilisation d’un compresseur d’au moins 200 litres afin d’éviter les moments où le compresseur se recharge en air. Un pistolet de sablage est donc obligatoire ainsi qu’un filtre anti-humidité afin d’éviter de créer un bouchon dans les canalisations du compresseur. Pour finir, un sac de plusieurs kilos de sable devrait suffire à poncer l’ensemble du vélo.

Le décapage en lui même est ultra simple. Place-toi à quelques millimètres du vélo et laisse parler la magie du sable. N’hésite pas à insister dans les recoins et les arêtes du cadre. L’ensemble du décapage prendra une bonne demi-heure tout au plus.

N’oublie pas de te protéger avec des gants, un masque et une paire de lunettes couvrantes.

Étape 3 : Préparer le cadre pour la peinture

Le cadre, la fourche et éventuellement la selle sont désormais prêts à être peints. Enfin presque ! Un passage à l’éponge humide sur les parties décapées permettra d’enlever les dernières poussières. Laisser reposer le cadre environ une heure puis s’assurer que tout est sec en passant partout sur le vélo avec un chiffon propre.

A l’aide de ruban de masquage, couvre les zones à ne pas peindre comme l’intérieur des tubes par exemple. Tu peux aussi boucher ces zones avec du papier journal.

Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes-Préparation
Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes – Préparation
    • Technique expert : les motifs et formes sur peinture

Si tu ressens une âme d’artiste en toi, n’hésite pas à faire parler ta créativité de peintre en utilisant par exemple :

    • Des pochoirs
    • Du fil
    • Des collants féminins avec motifs
    • Du ruban de masquage
    • Des autocollants.

Étape 4 : La mise en peinture du vélo

Avant de commencer la peinture, on n’oublie pas de s’équiper pour se protéger des projections et des émanations chimiques. La mise en peinture doit s’effectuer dans un lieu parfaitement ventilé et sec.

Les choses sérieuses peuvent débuter ! Si ce n’est pas encore fait, le cadre doit être suspendu pour permettre de travailler à 360° sans être gêné. Pour cela, plusieurs solutions : utiliser un pied d’atelier ou suspendre le cadre à une poutre avec de la corde.

Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes-Pose du vernis
Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes – Pose du vernis
    • Peinture à l’aérosol

Les aérosols sont nombreux sur le marché. Spray.Bike est le fruit d’une collaboration issue de plusieurs années de R&D afin de produire un aérosol pour vélo d’excellente qualité.

Une fois la couleur choisie, il faut secouer l’aérosol une trentaine de secondes et vaporiser légèrement dans les airs afin de voir si le flux est bon. Si plusieurs couleurs sont utilisées, on commence toujours par celle qui se verra recouvrir de l’autre. Tiens-toi à une distance d’environ 30 cm et commence à vaporiser avec un mouvement de main assez vif et sans jamais rester figer sur la même zone.

Lorsque l’entièreté du cadre, de la fourche et éventuellement de la selle seront peints, il faut laisser sécher la peinture une petite heure avant d’attaquer la seconde couche. Tu peux faire autant de couches que tu le souhaites, l’essentiel étant que la peinture soit uniforme et que tout soit recouvert.

Si des rubans de masquage ont été utilisés, retire les soigneusement une vingtaine de minutes après ta dernière couche. De ce fait, comme la peinture n’est pas encore complètement sèche, le peinture ne va pas partir avec la colle du ruban. Attendre une heure que la peinture soit complètement sèche avant de passer à l’étape suivante.

A cette étape, la peinture ne va peut-être pas te sembler éclatante. Ce n’est pas grave car il faut appliquer du vernis afin de protéger et nourrir la peinture. Ici, plusieurs choix s’offrent à toi avec une finition mate ou brillante. Selon le vernis choisi, tu auras besoin de passer au minimum 2 couches et ajuster en fonction du rendu que tu souhaites.

C’est fini ! Il ne restera plus que la cinquième étape de ce tutoriel à réaliser pour que ton vélo soit opérationnel. Libre à toi de rajouter des stickers.

    • Technique expert : peinture avec pistolet et compresseur

Les puristes et les professionnels peignent les cadres avec un pistolet de pulvérisation. Une couche d’apprêt peut être appliquer afin de préparer le cadre et faire adhérer la peinture. En plus du pistolet, il te faut un compresseur et bien-sûr une peinture époxy qu’on choisira pour sa profondeur et sa résistance. Une peinture époxy doit se diluer ou se durcir à l’aide d’un composant préconisé par le fabricant de la peinture. La viscosité optimale est de 20 à 30 secondes et se mesure à l’aide d’un viscosimètre. Une fois le mélange parfait, il faut verser le tout dans le réservoir du pistolet. Sur les pistolets les plus évolués, des molettes pour régler le débit d’air, de peinture et de largeur de jet sont présentes. Affine au mieux pour obtenir un jet assez large et concentré.

Ce type de peinture ne nécessite pas forcément de couche supplémentaire. Si des coulures sont visibles sur le vélo, n’hésite pas à égrainer la peinture avec un papier abrasif humide à grain très fin. Tu peux ensuite repasser une seconde couche au pistolet mais avec un jet moins concentré en peinture.

Pour finir, une couche de vernis adaptée peut être appliquée et une période complète de séchage de 12h minimum doit être respectée avant de remonter le vélo.

Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes-Peinture cadre compresseur
Repeindre son vélo comme un pro 5 étapes – Peinture cadre compresseur

Étape 5 : Le remontage complet du vélo

Le remontage du vélo est une tâche assez fastidieuse mais c’est la dernière ligne droite avant de profiter de ta nouvelle monture. Pour le remontage, tu peux suivre l’étape 1 et faire l’inverse en partant du bas du tutoriel.

Une fois la totalité du vélo remontée, il faut vérifier le bon fonctionnement de tous les périphériques. Il y’a de forte chance pour que des soucis de réglage apparaissent. Dans ce cas tu peux affiner les réglages des dérailleurs et des freins à l’aide d’un tournevis plat et de clés Allen. Si les problèmes persistent, un petit tour chez un spécialiste afin de faire vérifier l’ensemble du vélo ne coûtera pas bien cher (et même gratuit avec de la chance et un sourire). 🚲

Logo Classical Bicycles

Partage tes pensées