Julian Alaphilippe Victoire Monument Milan - SanRemo - Classical Bicycles

Vers un millésime 2019 exceptionnel pour le cyclisme français ?

Les années passent et ne se ressemblent pas pour le cyclisme professionnel français. En effet, nous sommes en pleine phase de changement avec cette nouvelle génération de coureurs français bourrés de talent. Les victoires et les bonnes performances de nos français ne cessent de s’enchaîner, surtout ces derniers mois.

Une formidable année 2018, une fin de saison complètement folle et un début 2019 sur les chapeaux de roues !

Revenons brièvement sur l’année dernière et soyons un petit peu chauvin ! Arnaud Démare aura confirmé sa bonne forme tout au long de l’année en concrétisant sa victoire sur du Poitou-Charentes où il s’adjuge les 5 victoires sur les 4 étapes en ligne et 1 sur contre-la-montre.

Le franc-comtois Thibaut Pinot n’est pas en reste non plus. Sa fin de saison est pour le moment la plus grandiose de sa carrière :

    •  2 victoires de prestige sur sa fin de Vuelta où il aurait presque fallu une quatrième semaine de course tant il se sentait bien.
    •  Une dernière semaine de tournée italienne où il parvient à décrocher Milan-Turin et, excusez du peu, le monument « Il Lombardia ».

Romain Bardet aura été moins chanceux en 2018 avec quelques places d’honneur fortement remarquables :

    • 2ème des Strade Bianche.
    • 2ème aux Championnats du Monde derrière Valverde virevoltant. On espère le voir revenir revanchard cette année.

On espère le voir revenir revanchard cette année.

Que dire de Julian Alaphilippe alias Loulou ? Probablement l’un des coureurs français les plus polyvalents à l’heure actuelle. 12 victoires en 2018, déjà 7 cette année, 2 mois à peine après son début de saison. Rien ne l’arrête :

    • Un Tirreno-Adriatico 2019 remarquable.
    • La victoire aux Strade Bianche cette année.
    • Et son premier monument Milan – San Remo où il s’impose en costaud au sprint en petit comité.

On se souviendra aussi d’une image marquante où 3 coureurs d’une même nation font tout exploser dans les derniers kilomètres d’un Championnat du Monde Élite : Hé oui ! C’était nos tricolores.

La domination des français aux championnats du monde à Innsbruck - Classical Bicycles
La domination des français aux championnats du monde à Innsbruck – Classical Bicycles

A quoi faut-il s’attendre pour les mois à venir ?

Avec de telles performances de la part de nos talentueux français, beaucoup de questions se posent quant aux prochaines victoires envisageables.

    • Les Monuments

Le prochain monument du calendrier, le Tour des Flandres, ne verra probablement pas un français s’imposer cette année. Avec un long parcours accidenté et des monts pavés interminables, difficile de trouver un coureur tricolore avec ce profil. La tâche risque d’être également compliqué avec Paris-Roubaix. Les français ne sont pas les plus a l’aise sur les pavés du Nord. Quand bien même on peut espérer voir un Démare ou un Sénéchal briller s’ils sont dans un grand jour. Il en va autrement pour Liège-Bastogne-Liège : avec un Alaphilippe qui ne cesse de monter en puissance ces derniers mois, ce monument belge est coché sur son calendrier. 

    • Les GT

Là où l’on a le plus d’incertitudes, c’est bien sur les Grands Tours. Romain Bardet et Thibaut Pinot ne cessent d’enchaîner les bonnes performances et les tops 10 sur les Grands Tours. Mais il manque un ingrédient crucial pour réussir : l’équipe. En effet, difficile de rivaliser avec une équipe comme la Sky où chaque coureur se donne à 100% pour ses leaders et pour le classement général. Avec les formations AG2R et GFDJ qui se sont renforcées, on met un grand espoir sur nos grimpeurs.

Alors, à quoi est dû leur réussite ?

Une touche de fraîcheur, des français qui se sentent bien dans leurs équipes et des coureurs qui ne se prennent pas la tête, en bref, des français qui osent !

On croise les doigts pour ajouter encore un peu plus de lignes au palmarès français.

Logo Classical Bicycles

 

Partage tes pensées